En 1951, le Fizeaugraphe à peine terminé, le Laboratoire central de l’Armement (fort de Montrouge, Arcueil) commande à la SEA un gros ordinateur à programme enregistré, CUBA (Calculatrice universelle binaire de l’Armement).


Un gros ordinateur de première génération : « CUBA »
Les circuits sont à tubes et à semi-conducteurs (diodes au germanium), la mémoire est faite de deux tambours magnétiques. La SEA s’inspire des ordinateurs développés à l’université de Cambridge (EDSAC), à Manchester (Mark1) et au US National Bureau of Standards (SEAC). Les performances visées sont sans doute trop ambitieuses pour une première réalisation de ce type : les circuits fonctionnent parfois aux limites de leurs tolérances, de nombreux ajustages doivent être apportés, CUBA nécessite un très long délai de mise au point pour aboutir à une fiabilité acceptable. Livrée en 1954, CUBA ne sera vraiment utilisable que deux ans plus tard.
On dispose de quelques notes techniques SEA sur CUBA, mais on cherche encore des photos de ce dinosaure du calcul.


Pierre MOUNIER-KUHN Tags : 1951 1954 cuba


Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Google Technorati Viadeo Pinterest